Rev. Gideon Jasper Richard Ouseley – Rev. G. J. Ouseley – auteur de l’Évangile des Douze, retrouvé et non censuré- Jésus dit non à la viande

Révérend Gédéon Gaspard Richard Ouseley
Rev. Gideon Jasper Richard Ouseley – Rev. G. J. Ouseley

Extrait de la biographie du Révérend Gédéon Gaspard Richard Ouseley (1835 – 1906)  Traducteur de L’Évangile des Douze  (Jésus dit non èa la viande) de l’araméen à l’anglais

Le révérend Gédéon Gaspard Richard Ouseley est né à Lisbonne le 15 octobre 1835, fils cadet de Sir Ralph Ouseley, KCB, il fut conduit en Irlande à la mort de son père, le 14 mai 1842, par des proches, et formé à l’université de Dublin, d’où il fut diplômé en 1858. Le 9 décembre 1906, il est décédé au cours de sa soixante-douzième année.

Il fut ordonné prêtre de l’Église anglicane établie par l’évêque de Down et Connor, et nommé curé de Warrenpoint, comté de Down en 1861. Néanmoins, il ne resta pas longtemps dans une Église où il se trouvait dans une position fausse. En 1870, ayant volontairement renoncé à toute consommation de viande, de boissons fortes et de tabac, étant incompatible avec l’humanité et la véritable religion du Christ telle qu’elle fut enseignée par les apôtres, il fut reçu comme prêtre de l’Église Apostolique Catholique.

Avant son entrée dans l’Église Catholique, il expliqua longuement au Supérieur ses points de vue et ses croyances, lesquels, en aucun cas, il ne voulait abandonner. Le Supérieur lui répondit qu’il ne trouvait rien dans ce qu’il avait exprimé qui soit contraire à la foi de l’Église Catholique. « Pourquoi alors », demanda le révérend Ouseley, « l’Église ne l’enseigne-t-elle pas? » Ce à quoi le Supérieur répondit : « Vous n’êtes pas en droit de dire que c’est l’enseignement de l’Église Catholique, mais vous êtes libre de le croire et  de tenir vos points de vue comme une opinion pieuse ».

C’est en de telles circonstances qu’il chercha à propager ses éléments de foi. Son désir était d’imprégner et de transformer les rituels propres à l’Église grâce au véritable enseignement du Christ et à son amour pour l’humanité. Au lieu d’éviter ces rituels, il se mit à les réviser.

Il n’était aucunement sectaire et détestait être pris en tant que tel, mais il souhaitait œuvrer avec tous les vrais réformateurs et les hommes de bonne volonté qui cherchaient à conduire les gens sur des chemins de justice et à les élever au-dessus de leurs habitudes barbares, du carnivorisme, de l’alcoolisme et de la cruauté envers toutes espèces.

Il estima que « la cause première et directe de la pauvreté, de la mauvaise santé et de la misère sociale était due à la consommation de viande, à la consommation d’alcool et au tabagisme ». Il voyait dans l’abolition de ces consommations qu’il s’agissait du « seul moyen efficace de racheter le monde, en ce qui concerne les hommes eux-mêmes ou les animaux ». Toujours d’après lui, « la nourriture véritable et appropriée pour l’homme était celle que la Terre-Mère apportait en abondance pour la subsistance de ses enfants »…

 


Jesus-a-dit-non-a-la-viande-dans-levangile-des-douze
Jésus a dit NON à la viande dans l’Évangile des Douze, L’Évangile des Douze retrouvé et non censuré

Auteur/traducteur : Rev. Gideon Jasper Richard Ouseley – Rev. G. J. Ouseley